alain greloud | photographe

infos  -  contact.

 

 

matière sombre.

muted feelings.

n.o.r.d..

la quadrature du cercle.

sous le soleil exactement.

le livre de sable.

par un matin d'hiver.

vanité....

demande à la poussière.

水色
mizuiro.

つくりばなし
tsukuribanashi.

jeux d'artifices.

rêve n°33.

hôtel de la baie des trépassés.

si loin, si proche.

joulukuu.

phpa 2010.

l'île.

le grenier.

marcelle.

 

 

travaux professionnels.

corporate.

presse et édition.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Marcelle

Marcelle, c'est ma grand mère, elle est née en 1908. Lorsque je prends ces photos en 2007, elle ne
peut plus sortir de sa maison où elle vit seule depuis le décès de mon grand-père. Presque aveugle
elle reste cloîtrée chez elle, sa seule sortie se fait sur la terrasse. Dans son pavillon de banlieue tout
est à sa place, figé, depuis son emménagement avec mon grand-père dans les années cinquante. Elle
sait exactement où se trouve chaque objet ce qui lui permet de donner le change et de faire croire aux
quelques trop rares visiteurs qu'elle voit encore très bien. Marcelle ne se plaint jamais, elle est timide
et ne veut "pas déranger" elle n'en est pas moins fière et autoritaire ; il ne s'agit pas de vouloir l'aider
ou d'évoquer le fait qu'elle ne voit peut-être plus très bien. Comme elle l'a toujours fait lorsque je lui
rends visite, ce jour-là elle veut préparer à manger toute seule et surtout faire la vaisselle ; elle aime
à dire que dans la semaine elle a fait "un grand ménage... si je ne m'occupe plus de ma maison je ne
sers plus à rien". Depuis ces photos Marcelle a eu 99 ans, son état de santé s'est détérioré, elle a dû
partir dans une maison de retraite...

 

 

 

 

 

 


<--- retour